L’école des femmes

Comédie classique

 

1H35

 

Jeudi 16 et Vendredi 17 Janvier à 20h30,
au Théâtre des Variétés

 



Arnolphe, riche bourgeois, vit depuis toujours dans la hantise d’être trompé, s’il se marie, et jure par tous les diables qu’il ne portera jamais de cornes. C’est ainsi qu’après être devenu le tuteur d’une très jeune fille 15 ans plus tôt, il la fait éduquer dans un couvent loin des tentations de la vie. A ses dix-huit ans, il l’installe dans une de ces demeures gardées par des valets fidèles et s’apprête à l’épouser.

 

Mais voilà… Horace, le fils d’un ami d’Arnolphe passe par là. Il tombe amoureux de la jeune fille qu’il a aperçue à son balcon et s’en confie peu à peu à Arnolphe dont il ignore le rôle de tuteur... Aller raconter à un homme que vous courtisez sa femme sans savoir qu’il en est le mari et sans que celui-ci ne puisse vous dévoiler qu’il l’est… Tout le ressort comique de la pièce repose sur ce quiproquo…


De Molière

Mise en scène Carlo BOSO

 

Avec Alain BERTRAND, Philippe CODORNIU, Christelle GARCIA, Simon LAPIERRE et Mélanie SAMIE

 

A partir de 7/8 ans 

PRESSE

 

« Vous aimez le théâtre qui respecte en revisitant intelligemment nos classiques ? Alors, courez voir ce spectacle, amenez-y vos enfants ou petits-enfants ! Voilà un plaidoyer en faveur des femmes, plus actuel que jamais. » La Provence

 

« L’ironie des alexandrins de Molière, souligne la misogynie de l’époque pour mieux la condamner. Un très beau spectacle qui met en lumière la modernité du texte ». Libre théâtre

 

« Une pièce très haut de gamme. Ambiance festive, plaisir des comédiens contagieux... Molière n’a pas fini d’inspirer de brillante manière les amoureux du théâtre bien fait ». Vaucluse Matin



LE MOT D'ANTHEA

Alain Bertrand compose un étonnant Arnolphe qui rappellerait presque celui de notre regretté Robert Hirsch ! Il provoque les réactions de la salle par ses tirades outrancières contre les femmes. On rit (jaune) en écoutant certaines répliques qui sonnent encore si juste, hélas, dans une grande partie du monde ! Molière, génie absolu aimait les femmes et c’est en avance sur son temps, qu’il dénonce l’horreur des mariages forcés. 






Le Théâtre des Muses
45 A, Boulevard du Jardin Exotique - 98000 Monaco

00377 97 98 10 93
reservations@theatredesmuses.com